Logo de la ville de Legé

La reproduction de la charpente du Bois-Chevalier

IM Charpente Bois Chevalier 1

Laurine LESNÉ, 24 ans, originaire du département des Yvelines, fait partie des 10 femmes, sur les 200 hommes en formation charpente à l’association des Compagnons du devoir à Nantes. Après deux ans d’apprentissage et trois années dans le compagnonnage, la jeune femme fait son tour de France. Tour durant lequel elle s’est perfectionnée dans son métier en commençant à Paris, avant de descendre dans le sud de la France à Orange, en passant par Marseille. Elle est ensuite remontée vers Saumur, puis a passé un an à Brest, avant de venir à Nantes en septembre. Fin mars, elle reprendra la route vers Angers pour encadrer les plus jeunes compagnons pendant trois ans.

560 heures de travail

En arrivant à Nantes, Laurine entame des recherches pour trouver une charpente régionale dont elle reproduira une partie du squelette. Pascal GUILBAUD, compagnon sédentaire et cogérant des Charpentiers du Bord de Logne à Legé, l’aide dans son travail de recherche. Et c’est sur la toiture du château du Bois-Chevalier de Legé, bâtisse du XVIIe siècle, qu’elle jette son dévolu.

Le but, réaliser une pièce que l’on appelle « Travail de réception ou Chef-d’œuvre. »

« J’ai réalisé cette charpente en impérial avec campanile qui peut recevoir une cloche chez les compagnons de Nantes. J’ai travaillé tous les soirs et tous les week-ends (560 heures environ) sur ce projet depuis novembre 2020. Un travail qui m’a permis d’apprendre de nouvelles choses. »

La pièce réalisée par Laurine LESNÉ sera réceptionnée par la municipalité de Legé. « Nous avons une démarche plus ouverte sur l’extérieur. Auparavant, nous réalisions des pièces qui étaient conservées au siège des compagnons. Maintenant, nous les prêtons aux villes » livre Pascal GUILBAUD.

La maquette sera exposée dans la bibliothèque municipale de Legé et présentée à la population et aux enfants des écoles.

Conception - Développement logo-bureau2crea-mini