Logo de la ville de Legé

Le séminaire

Le couvent de la Visitation 1893-1904

Une religieuse de la Visitation, Marie de BEAUREGARD, fait don en 1892 d’une vaste propriété suitée à LEGÉ.

La cérémonie d’installation de neuf visitandines a lieu le 7 décembre 1893 et Marie de BEAUREGARD est nommée mère supérieure. Une partie des terres est affermée et constitue un revenu pour la nouvelle fondation.

Un peu à l’étroit, il est décidé la construction d’un couvent confiée à l’architecte nantais Marie-Louis LIBERGE et le 10 mars 1898 pose de la première pierre par Monseigneur Pierre-Emile ROUARD, évêque de NANTES. Fin des travaux le 9 mai 1900.

Suite à la loi de 1901 (congrégations religieuses sous contrôle des autorités gouvernementales), les sœurs de la Visitation quittent le couvent le 23 octobre 1904 pour l’Italie.

Réquisition du bâtiment pendant la 1ère guerre mondiale
En août 1914, le bâtiment devient l’hôpital militaire de la campagne n° 58. Le 18 mars 1916, il est classé comme établissement sanitaire pour tuberculeux.

Il ferme le 10 juin 1919. Les soldats morts à LEGÉ sont enterrés au cimetière d’où la présence d’un carré militaire.

seminaire-lege

Le petit séminaire 1937-1969

Le 1er mars 1922, le monastère de la Visitation vend le bâtiment au diocèse qui décide l’installation d’un séminaire avec une première ouverture scolaire en septembre 1937 sous la direction du chanoine PIHOUR.

Le petit séminaire ferme ses portes en 1969 et la commune de LEGÉ acquiert cet ensemble immobilier en 1978 sous le mandat de Louis MARCETTEAU, maire.

Depuis, cet imposant bâtiment, toujours en réhabilitation et rénovation, est un lieu incontournable des évènements legéens.

Conception - Développement logo-bureau2crea-mini