Logo de la ville de Legé

Legéennes, Legéens,

En ce début d’été et à mi-mandat électoral, j’ai souhaité faire un bilan des actions restant à programmer par le Conseil municipal.

Pour cette fin d’année, la rue des Sables sera réaménagée : giratoire avec la rue de la Logne, plateau surélevé au niveau des rues Hector Berlioz et du Papin, stationnements en chicanes et trottoirs élargis à 1,40 m.

Suivant nos possibilités financières, nous engagerons la réfection d’une rue par an. Ces actions de sécurisation et d’aménagement seront la priorité pour la fin de ce mandat. Chaque chantier sera lancé après l’effacement de tous les réseaux et la vérification des réseaux d’eaux usées et pluviales, suivant la programmation des différents syndicats départementaux.

La réalisation d’une aire pour camping-car, la réhabilitation de l’appartement au-dessus de la Poste ainsi que la deuxième tranche de la coulée verte pourraient être prévues pour 2018.

En 2019, si la commune devient propriétaire des logements du 1er étage de la résidence des Arcades appartenant actuellement à Harmonie habitat, un programme de réhabilitation sera lancé sur 2 années. En effet, la conception de ces logements, construits en 1986, ne convient plus aux demandes de location actuelles.

Concernant le contournement sud-est de l’agglomération, des pourparlers sont en cours avec le Conseil départemental. Suivant le résultat des négociations, nous pourrions envisager sa réalisation avant 2020. En effet, ce chantier estimé à environ 600 000 € hors taxe, pourrait être pris en charge par le département ou tout au moins financé en partie, contre la reprise de certaines routes départementales en agglomération par la commune. Sans subventionnement, il sera difficile pour notre collectivité de supporter le financement de cette réalisation.

Concernant notre collaboration avec la Communauté de communes SUD RETZ ATLANTIQUE :

- Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) sera transféré au 1er Janvier 2018. Les instructions concernant les modalités de mise en œuvre de ce service seront signifiées en fin d’année.

- Le service voirie (entretien et personnel) sera également transféré au 1er janvier. La commune conservera la partie investissement suivant des critères qui sont en cours de définition.

- L’instruction des permis de construire et tous les actes des droits des sols seront conservés en mairie malgré la mise en place d’un service commun au niveau communautaire. Ayant déjà notre propre service communal d’instruction, -ce qui n’est pas le cas des autres communes-, le Conseil municipal a souhaité le conserver tout en adhérent au service commun pour la partie juridique et la formation des personnels. Cette décision n’est pas figée et pourra évoluer dans les années à venir.

Enfin concernant nos finances :

Depuis 2014, les dotations de l’État (D.G.F.) ont diminué de 16,4 %, soit une baisse totale de  130 678 € (21 573 € en 2014, 51 746 € en 2015 et 57 359 € en 2016). En contrepartie, le Conseil municipal a maintenu les taux d’imposition des taxes locales donnant un taux d’effort fiscal de 0,92 % pour notre commune et de 1,08 % pour l’intercommunalité. En 2016, ce dernier coefficient a permis de bénéficier du F.P.I.C. (Fonds de Péréquation Intercommunal et Communal) grâce à la moyenne de l’effort fiscal cumulée de toutes les communes et de l’intercommunalité.

Fin 2016, l’État a passé ce coefficient minimum de 0,9 à 1 %, moyenne de toutes les taxes (TF, TFB, TFNB) communales et intercommunales confondues. Il faudra faire preuve d’une extrême vigilance, car si notre taux moyen passe sous le 1%, nous perdrons les revenus du FPIC : 811 110 € au niveau intercommunal et 81 519 € pour la commune.

Compte tenu de la baisse des dotations et de la diminution des subventions accordées par les structures « supra-communales », notre gestion devient de plus en plus compliquée et doit être des plus rigoureuses. Notre devoir est d’assurer un bon fonctionnement des services à la population tout en maintenant un niveau minimum d’investissement.

Je demanderai au Conseil municipal de terminer ce mandat avec la plus grande attention, en espérant une embellie des finances et de l’économie française qui aurait un impact positif pour nos collectivités et la vie de nos concitoyens.

C’est avec ces derniers mots d’optimisme que je vous souhaite de bonnes vacances et un très bel été.

Conception - Développement logo-bureau2crea-mini